LA FIN DE AIR FRANCE

UN CANADIEN AUX COMMANDES DE KLM-AIR FRANCE


La nomination d'un patron non Français à la tête du groupe franco-néerlandais : une première pour Air France-KLM.

Benjamin Smith devrait être officialisé comme directeur général et non comme PDG lors d' un Conseil d'administration ce jeudi après-midi 16 août :

canadien, il est actuellement le numéro deux d'Air Canada, responsable des transports aériens de la compagnie et chef de l'exploitation.

A ce poste il a procédé à une réorganisation avec l'organisation d'Air Canada et sa low-cost Air Canada Rouge, sur une durée de dix ans en signant avec les deux syndicats des personnels navigants des accords.

Aussi est-il décrit sur le site d'Air Canada comme « le visionnaire de l'expansion stratégique et diversifiée du réseau mondial d'Air Canada », et « le principal architecte » de la transformation de l'aéroport de Toronto comme plaque tournante internationale d'Air Canada. .

Il succéderait à Jean-Marc Janaillac qui avait dû démissionner il y a plus de trois mois après avoir été désavoué lors d'une consultation du personnel sur un accord salarial le 4 mai .

Les négociations sociales entre la compagnie et ses pilotes sont restées en suspens.

Or cette nomination est déjà rejetée par les syndicats FO et SNPL,le syndicat FO Air France dénonçant pour sa part sur Twitter « l'augmentation de 300% » de ce futur patron pressenti tandis que le SNPL, premier syndicat de pilotes d'Air France KLM, estime que le CA d'Air France KLM « joue la politique du pire » en livrant « les clés d'Air France aux Américains ».

Le syndicat de pilotes de ligne VNV a transmis ses doléances : la direction a jusqu'à vendredi pour y répondre sous peine de grève.

Un nouveau bras de fer en perspective ?

Andrew Preston pour DayNewsWorld