LES CONTRARIETES DE MIA

Le lendemain je repars au travail un peu épuisée mais je dois prendre un red bull car je dois être au top je travaille pour deux n'oublions pas que ex-boss est avec notre nouveau né.

Je me plonge donc à corps perdu dans les dossiers puis qui je vois débouler dans mon bureau en costume cravate Mister Philippe en chair et en os. Je relève mon bout de nez et je lui dis bonjour. Je sais pas ce qui me prend de lui demander où il va comme ça. Je lui demande même s'il va à un mariage.

Il me répond en rigolant et cela je l'ai bien cherché que ce n'est pas demain qu'il recevra un beau faire part de mon mariage. Du coup je ne lui demande plus rien pour ne pas me ridiculiser. Je le vois s'installer à l'autre bureau il n'est pas gêné il se met au bureau d' ex-boss. Là,je ne peux m’empêcher de lui demander ce qu'il lui prend.

Lui: Mia tu ne penses pas que j'allais te laisser ma pauvre gérer toute seule la firme. Dans ma tête je me dis il ne peut pas dire la boite la société comme tout le monde.Il va me sortir tous les mots soutenus qu'il a appris pendant ces études ou quoi. C'est quoi cette embrouille encore.

Lui: Oui je reste jusqu'au retour de ton mentor comme cela il peut prendre le temps de découvrir son bébé. En plus c'est génial le matin et soir on va pouvoir partir ensemble tu me prendras sur le passage de l’arrêt d'ascenseur.

Moi: Mais ne t’inquiète pas je ne vais pas planter ta boite.

Lui: Mia j'en ai parlé avec ton assistant nous avons choisi cette solution. Et puis tu sais plein de très belles femmes aimeraient m'avoir toute la journée à leur coté.

Moi: Mais Philippe je n'en doute pas. Mais personnellement je suis bien seule j'ai mes habitudes toi regarde tu es toujours en mouvement avec ton surf.

Lui: Mia on ne te demande pas ton avis tu vas devoir me supporter six mois.

Moi: Six moi tu rigoles c'est un joke. Là il prend un air fâché et me dit: on peut travailler enfin ou tu penses que nous allons faire la night pour commencer à travailler.

Du coup je replonge dans mes dossiers je me mets à travailler en lui demandant des petits conseils.

J'ai Alicia qui me téléphone en me racontant que le restaurateur d'hier soir m'a adoré et il désire me revoir ce soir je décline l'invitation. Je vois bien que Philippe aimerait bien savoir ce que m'a dit ma cousine et il me demande si elle a un problème je lui réponds non tout va bien merci. Il est deux heures et avec tout cela nous n'avons pas vu le temps passé nous n'avons même pas pris un café ni déjeuné.

D’où je propose d'aller me chercher un truc à grignoter et lui demande non par politesse mais par gentillesse s' il veut quelque chose.

Là il me rétorque tout de suite que je n'ai pas à le faire moi même mais que j'ai quatre secrétaires elles sont là pour cela.

Moi: Non pour moi les secrétaires ne sont pas mes bonnes. Fin de la discussion tu veux un truc ou non.

Lui: Non merci avec les fêtes j'ai pris un peu de poids alors j'essaye de faire un peu régime.

Je lui réponds ok et je pars direction le Starbuck d' en face. Je pense à Philippe il fait régime avec ses tablettes de chocolat d’où ce jour là je fais l'impasse sur le dessert.

Je remonte et à ma grande surprise se trouve sur mon bureau un bouquet de roses rouges énorme. Je sens que Philippe attendait mon retour avec impatience.








Mia Kennedy pour DayNewsWorld