EMISSION TELE HEBDOMADAIRE SUR POUTINE

MOSCOU. KREMLIN. POUTINE

Vladimir Poutine a depuis dimanche son émission de télévision hebdomadaire diffusée par une chaîne publique russe.

Le programme sera consacré au présidentdont la popularité est en chute depuis l'annonce cet été d'un projet de réforme augmentant l'âge du départ en retraite.

En effet c'est dimanche soir que les téléspectateurs de Rossia 1 ont pu découvrir le chef d'État russe en pleine cueillette de champignons en Sibérie, là où il a passé ses vacances. La traditionnelle mise en scène d’un président plein de santé face à la nature sauvage ! On le voit aussi escaladant en grand sportif la montagne puis en grande discussion avec des mineurs ou avec des écoliers.

Si Vladimir Poutine est déjà omniprésent sur les chaînes officielles, l'émission "Moscou. Kremlin. Poutine" propose un format nouveau pour cette mise en scène du président.

« Il s'agit d'un projet de (l'entreprise d'audiovisuel public) VGTRK, pas du Kremlin », a réagi Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, au sujet de Vladimir Poutine déjà omniprésent sur les chaînes officielles, l'émission "Moscou. Kremlin. Poutine" propose un format nouveau pour la mise en scène du président.

Le dirigeant russe voit ainsi ses occupations, son agenda de la semaine écoulée disséqués en prime time, sur la chaîne publique Rossia-1.

Pas de quoi s'ennuyer ! Une émission de propagande ? « Ce qui est important pour nous, c'est que les informations sur le président et son agenda soient montrées correctement et sans déformation », a-t-il ajouté, précisant que Vladimir Poutine ne participerait pas personnellement à ce programme.

Il faut savoir que la popularité du Président russe -président déjà en 1999 !- s'est érodée à cause de sa prise de position pour l'augmentation de l'âge de la retraite. En juin sa cote de popularité est tombée à 64%, contre 80% en mai, selon l'institut de sondages VtsIOM.

Pas étonnant d'ailleurs que la majeure partie du programme de dimanche était consacrée à soutenir la position du président sur le projet de réformes des retraites, annoncé en juin, et qui a poussé des dizaines de milliers de personnes à manifester.

La semaine dernière, Vladimir Poutine a fait une concession en proposant d'augmenter l'âge de départ à la retraite pour les femmes de 55 actuellement à 60 ans (contre 63 dans le texte initial). Le relèvement de l'âge de départ à la retraite pour les hommes reste à 65 ans, contre 60 ans aujourd'hui. Dimanche, malgré les concessions du Kremlin, des milliers de Russes sont à nouveau descendu dans la rue contre le projet de réforme.

Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin est présent en plateau répondant aux questions du présentateur.

Et la sécurité du Président ?. « Les gardes du corps sont armés de manière adéquate, juste au cas où. Mais si des ours voient Poutine, ils ne sont pas idiots, ils savent se tenir. »

Joanne Courbet pour DayNewsWorld