DES CHERCHEURS DECOUVRENT QUE PLUTON

EST COUVERTE DE DUNES

Les scientifiques se sont penchés sur des clichés pris par la sonde New Horizons, lancée par la Nasa en 2006 et qui a survolé Pluton en 2015. ll y fait environ -230 degrés et c'est la planète naine la plus lointaine du système solaire. Vous l'aurez peut-être deviné, il s'agit de Pluton.

Et on en sait désormais plus sur la surface de cette planète. D'après des clichés pris par la sonde New Horizons, qui a survolé Pluton en 2015, elle serait recouverte de dunes de glace de méthane.

« La source probable des grains de la dune est la glace de méthane portée par les vents depuis les montagnes », expliquent les scientifiques dans un article publié jeudi dans la grande revue Science. « Mais on ne peut exclure que ce soit de la glace d'azote ».

Découverte surprenante dans la mesure où la pression atmosphérique à la surface de Pluton est 100 000 fois inférieure à celle de la Terre. De ce fait les astronomes pensaient donc qu'elle était trop faible pour que des vents puissent se former.

« La source probable des grains de la dune est la glace de méthane portée par les vents depuis les montagnes », expliquent des scientifiques dans un article publié jeudi 31 mai dans la revue Science. Les vents souffleraient à une vitesse approximative de 30 à 40 km/h. De vents faibles, mais la gravité l'est aussi.

Les dunes elles-mêmes se répartissent sur une zone d'environ 7 km de longueur.

Outre Pluton, on savait déjà que Mars, Vénus ou la grande lune de Saturne, Titan, avaient des dunes , déclare l'auteur principal Matt Telfer, professeur à l'Université de Plymouth (Royaume-Uni). « Nous savions que tout objet du système solaire doté d'une atmosphère et d'une surface solide avait des dunes, mais nous ne savions pas ce que nous trouverions sur Pluton » .

Les dunes sont probablement jeunes, à l'échelle géologique .Elles se seraient formées au cours des 500 000 dernières années.

« Mais il se trouve que Pluton, tout en étant 30 fois plus loin du soleil que la Terre, a des caractéristiques similaires à celles de la Terre » selon le scientifique.

Paul Emison pour DayNewsWorld